NZO

GILLES BRAUNEISEN - MON VOYAGE AU JAPON

HEIYAN JUNGU

 

Heian-jingū (平安神宮, Heian-jingū?) est un sanctuaire shinto situé dans le quartier Sakyō-ku de Kyoto au Japon. Le sanctuaire est classé Beppyou Jinja (Le premier rang pour les sanctuaires) par l'association des sanctuaires shinto. Il est classé bien culturel important du Japon.

En 1895, la construction d'une reproduction partielle du Palais Heian de Heian-kyō (ancienne Kyoto) est décidée à l'occasion du 1100e anniversaire de la création de Heian-kyō, ancien nom de Kyoto. L'exposition industrielle (exposition destinée à montrer le développement des cultures japonaises et étrangères), dont cette réplique devait être le principal monument, s'est tenue à Kyoto cette année. Cependant, faute de pouvoir acquérir suffisamment de terrain là où se tenait auparavant le palais Heian, le bâtiment a été construit à Okazaki à une échelle de 5/8 de l'original. Le Heian-jingū a été bâti sur les plans de l'architecte Itō Chūta.

 

Après l'exposition, le bâtiment a été conservé comme sanctuaire à la mémoire du 50e empereur, Kanmu qui occupait le trône du Chrysanthème lorsque Heian-kyō est devenue la capitale. En 1940, l'empereur Kōmei, dernier empereur à résider à Kyoto, est ajouté à la liste des dédicataires du sanctuaire.

 

En 1976, le sanctuaire est la proie des flammes et 9 bâtiments dont le honden, le sanctuaire principal, sont détruits. Trois ans plus tard, les bâtiments incendiés ont été reconstruits avec l'argent recueilli par donations publiques.